Un Village Provençal

Un Village Provençal

Châteauneuf de Gadagne est bâti sur une colline qui sépare la vallée du Rhône et l'intérieur du Vaucluse. Assis sur le versant oriental du promontoire, tournant le dos à Avignon, Gadagne regarde vers le Mont Ventoux, la plaine du Comtat Venaissin et le Pays des Sorgues. C’ est un charmant village à l'âme provençale, riche de son passé, comme en témoignent ses remparts des XIIe et XIVe siècles, mais aussi le château de Fontségugne (privé), berceau du Félibrige, mouvement de renouveau de la langue provençale, créé par Frédéric Mistral et ses amis en 1854.

Un peu d'histoire

Ancien village de bûcherons, d'où son nom de Castèu-Nòu-la-Destrau (Châteauneuf-la-Hache), le village a été créé il y a plus de mille ans. On prétend que le lieu et la terre de Châteauneuf (Castrum Novum) furent conquis dès le VIIIe s. sur les Sarrasins, par le fameux Guillaume du Cœur Noir, de légendaire mémoire et compagnon du Prince d'Orange. Il y aurait résidé, avant d'entrer à l'abbaye de Saint-Guilhem-le-Désert, à laquelle il donna Châteauneuf, à la condition que le seigneur rendît hommage à l'abbé de Saint-Guilhem et que, pour perpétuer sa dépendance, il payât chaque année, une vache caille (ou vache pie), le jour de la Saint Guillaume (28 mai).

Les historiens s'accordent pour avancer la date de 1150, comme celle de la construction du «châteauneuf», qui donnera son nom, sans autre addition, au village jusqu'au XVIIe siècle. La première enceinte de remparts sera également construite au XIIe s. Giraud-Amic, de la puissante famille des Sabran, originaire de la région d'Uzès, fut le premier seigneur à avoir pris le nom de Gadagne. La seigneurie resta indépendante aussi bien du pouvoir royal que du pouvoir papal (et ce jusqu'en 1790): "n'appartenant ni au Pape, ni à la France".  On n'y parlait pratiquement alors que le provençal.

C'est en 1669 que le Pape Clément IX élèvera la terre en duché, pour services rendus au Saint Siège, et décidera de l'appellation "Duché de Gadagne". Le village prendra alors son nom actuel de Châteauneuf de Gadagne.

Riche de son passé, Châteauneuf a toujours préservé au cours des siècles, son caractère et son originalité. Village de bûcherons, puis de vignerons, (de nos jours encore nombre de pans de la colline sont couverts de vignes), Châteauneuf a également connu une période faste avec l’élevage de vers à soie et la culture de la garance, plante dont les racines étaient utilisées pour fabriquer de la teinture rouge.

Eléments de patrimoine

Le village présente encore des éléments de remparts dont quelques portes. L'église est en partie romane tandis que le beffroi date du XVIIIe siècle. Le château, édifié vers 1150, considéré comme l'un des plus beaux de la région, subsiste à travers quelques vestiges. Abandonné par les Galléan-Gadagne à la Révolution, il fut démantelé petit à petit par les habitants qui s'en servirent de carrière.

Le cœur du village, perché sur une colline culminant à 124 mètres, a également le charme des cités cernées par des remparts (du XIIe et XIVe siècles), qui encerclent le château des anciens ducs de Gadagne. Places ombragées par des platanes, tonnelles de glycines, dédales de ruelles mènent le promeneur sur les hauteurs d’où l’on aperçoit le Mont Ventoux, le château de Thouzon, les carrières d’Orgon…

A peu de distance du centre, le château de Fontségugne est un lieu symbolique de la culture provençale : c’est ici qu’en 1854 fut fondé le Félibrige, mouvement de renaissance de la littérature provençale, initié par Frédéric Mistral. Propriété privée, le Château de Fontségugne est le berceau du Félibrige, mouvement de renaissance de la langue et de la culture provençale.

  

un peu de géographie

Le village compte 3 300 habitants et s'étend sur une Superficie de 13,8 km². Il est bâti sur une colline qui sépare la vallée du Rhône et l'intérieur du Vaucluse. Assis sur le versant oriental du promontoire, tournant le dos à Avignon, Châteauneuf regarde vers le Mont Ventoux, la plaine du Comtat Venaissin et le Pays des Sorgues.  Là, on a l’impression qu’en étendant un peu les bras, on peut caresser la cime du Mont Ventoux, les Monts de Vaucluse, la chaîne du Luberon et les Alpilles. 

Les environs offrent des promenades très agréables, à pied, en vélo ou à cheval, parmi les plantations de vignes protégées du mistral par des hautes haies de cyprès. Au détour de chemins, vous profiterez de superbes panoramas sur le Mont Ventoux, les Dentelles de Montmirail, ou au sud vers les Alpilles et le Luberon. 

 

La tradition provençale

"  Barras lis iue, escoutas li cigalo e belèu que Frederi Mistral remountara lou camin de Font-Segugno pèr veni vous aculi. A bèn lèu ! " (Fermez les yeux, écoutez les cigales et peut-être Frédéric Mistral remontera-t-il le chemin de Fontségugne pour venir vous accueillir. A bientôt !) 

Pour que le passé revive avec éclat et que les traditions perdurent, Châteauneuf-de-Gadagne organise un certain nombre de manifestations festives et culturelles, dont les principales sont :

- Les Veillées provençales qui restituent l’atmosphère des veillées d’antan, où chacun vient dire son conte, son poème, sa chanson ou jouer sa petite saynète.

- Le Repas des Treize desserts (le samedi précédant Noël), l’une des traditions les plus tenaces de la Provence, qui voulait qu’au retour de la messe de minuit l'on dégustât les fameux 13 desserts de Noël (fougasse ou pompe à l'huile, nougat blanc, nougat noir, les 4 mendiants : figues sèches, amandes, noix et raisins secs, les poires d'hiver, les pommes, les Oranges ou mandarines, les dattes, les cédrats confits, la confiture de coings et de fruits au moût de raisin).

- La journée provençale, organisée par l'Escolo de Font-Segugno, l'association félibréenne du village, qui programme chaque année en septembre, des conférences et colloques sur la culture provençale, et réunit les participants autour d'un repas et d'un spectacle.

Les archives municipales

Les archives communales de Châteauneuf-de-Gadagne antérieures à 1790 ont fait l'objet d'un classement en 1859. Dans les années 1977-1989, M. Charles Roure, ancien maire, entreprend avec un petit groupe de personnes le classement des archives communales anciennes et modernes conservées dans le grenier de la mairie. En 1997 deux archivistes intercommunaux (Henri Michon et Catherine Poirson) ont fini de classer l’ensemble des archives antérieures à 1940. Le fonds ancien (1375 – 1790) et le fonds moderne (1790 - 1940) sont inventoriés et consultables à la Mairie.

Il est souhaitable de prendre rendez-vous auprès du secrétariat pour déterminer l’horaire le plus approprié en fonction de la consultation souhaitée (04 90 22 41 10).

Consulter le répertoire des archives

Tourisme

Office de tourisme
des pays des Sorgues

En savoir plus

Développement économique

Communauté de Communes
Pays des Sorgues Monts de
Vaucluse

En savoir plus

Département et Région

Logo Vaucluse Logo PACA

Adresse mairie

1 place de la Pastière
84470 CHÂTEAUNEUF DE GADAGNE

Toujours davantage, l'Obstacle augmente mon Ardeur

“Toujours
davantage,
l’Obstacle
augmente
mon Ardeur”

Bulletin municipal Châteauneuf de Gadagne - Septembre 2017

Bulletin municipal

Télécharger le dernier numéro :

Septembre 2017